Jeudi matin

Il semblerait que l’été arrive et moi je fais le ménage de printemps…

Mahaut ne veut porter que des robes qui tournent et c’est ma tête qui tourne…

C’est le jour de l’été, le jour de la fête de la musique…j’aimerai bien avoir quelque chose à fêter. Demain, nous irons dans le bourg, ce sera la fête, plein de gens, de la musique (et de la bière), nous irons danser, danser l’été…

Parfois, je parle pour ne rien dire et parfois, les gens ne comprennent rien. C’est normal, je garde un secret qui m’empêche de respirer sereinement. Certains sauront certainement lire entre les lignes, les autres croiront que j’ai peut-être trop bu…

J’essaie de m’occuper, à vrai dire, j’ai énormément de choses à faire. Mais mon esprit est ailleurs et j’ai les mains qui tremblent. Parfois je regarde mes deux étoiles là-haut pour qu’elles me donnent un petit coup de main.

La journée vient de commencer, le soleil ne chauffe pas encore, la cuisine est en bordel…La machine à laver est en train de tourner, le panier de linge à repasser est en train de déborder et il y a Harry Québert qui m’attend sagement pour me raconter la fin de son histoire.

Les filles sont à l’école. Je peux faire ce que je veux. Même regarder un téléfilm mal joué au scénario ultraprévisible. La journée est à moi…jusqu’à 15h45.

 

 

 

 

 

Champagne ou rosé, c’est le destin qui va décider…

*Lucie*

This entry was posted in Humeurs.

Que va manger le loup?

Que va manger le loup? C’est le titre d’un livre que nous avons reçu de chez Yakabooks, grâce à la dernière Masse critique de Babelio.

 

C’est l’histoire d’un loup qui a très très faim…

Mais c’est un gentil loup (gentil = ne mange pas les enfants!) alors il mange… une pomme, des bottes, un parapluie, une souris, un biscuit…

Et puis comme il a bien mangé, il fait un gros dodo!

Une première histoire de loup qui ne fait pas peur pour les plus petits des lecteurs.

Des couleurs (rouge et noir) que l’on retrouve souvent dans les albums de loups ( notamment les histoires de chaperon rouge). Du noir sur fond blanc, du blanc sur fond noir qui font bien ressortir les illustrations, simples et efficaces et la typographie d’écolier.

Un livre souple et facile à manipuler (mais attention aux mains les moins habiles car il risquerait de ne survivre très longtemps).

Une histoire courte, dans un petit format et à tout petit prix!

Merci à l’équipe de Babelio et de Yaka Books!

 

This entry was posted in Books.
Visit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On Twitter