Jusqu’à la nuit

Rien n’avait changé pourtant…

Tous les soirs, après le bain, elle allait choisir une histoire qu’on lui racontait puis venait l’heure du câlin et d’éteindre la lumière.

Rien n’avait changé mais tout a changé, d’un seul coup.

Petit à petit, elle a commencé à pleurer. Gentiment au début, rien d’inquiétant, comme un enfant qui a le syndrome du rappel comme on dit. Un syndrome du rappel qui a commencé à durer un peu plus longtemps à chaque fois.

Jusqu’à ce qu’elle pousse des hurlements…

Jusqu’à ce qu’elle s’en rende malade…

Jusqu’à ce qu’elle passe par-dessus les barreaux du lit…

Jusqu’à ce qu’on ne puisse plus faire le moindre petit mouvement de retrait…

Son lit était devenu un monstre à grosses dents pointues.

La position allongée était devenue une torture.

On s’est posés des questions, plein de questions. La lumière du jour? Un dérèglement de son rythme? Une douleur? Des angoisses?

2h du matin. 1h15 du matin. 23h30. 22h. On tenait le bon bout.

Et puis on est allés voir le docteur.

Mahaut est dans une phase qui arrive en même temps que celle du « non ». Oui, ce sont des angoisses. Des angoisses liées à la nuit. Elle n’accepte pas que vous partiez de la chambre. Pour elle, vous partez, je ne sais pas où, mais vous partez loin, pas seulement dans le salon. Même si vous lui dîtes, pour l’instant, dans sa tête, c’est comme ça. Il faut un peu de temps pour qu’elle accepte d’être seule dans sa chambre pour la nuit. 

Un peu de temps donc et un peu d’homéopathie.

Déjà hier, c’était beaucoup mieux. 21h30.

Ici, c’est « Je t’aime jusqu’à la nuit ».

 

J’espère que vous avez bien dormi.

*Lucie*

NB: Photos de Mars 2017.

 

 

This entry was posted in Kids.

4 comments

  1. Kid Friendly says:

    Un peu différent chez nous mais on a bien galéré sur le sommeil…
    Au passage on a viré les barreaux un côté pour TinyFairy depuis ses 18 mois voire avant. Au départ en test, puis on a remis (elle faisait la foire) et puis elle a enjambé alors on a vite enlevé de nouveau pour éviter la chute… Le côté moins enfermant peut peut-être aider (ou pas :-p )

    • Lucie Les Rebelles says:

      Oui je me souviens qu’elle avait des soucis aussi ta petite. Finalement, on a toujours pas enlevé les barreaux et elle ne retente pas de sortir. Ouf.

Laisser un commentaire