La semaine chez Alice et Mahaut 11/52

Cette semaine, entre hiver et printemps…

 

winter headband

6tag_150317-184827

 

6tag_170317-112932

 

6tag_180317-093207

 

6tag_180317-173448

 

6tag_180317-191623

 

On a cherché le soleil et on l’a parfois trouvé. Il fait encore un peu frais mais les prémices du printemps mettent tout le monde de bonne humeur.

Tous les matins, Mahaut me dit « Mahaut va à l’école ». Tous les matins, je lui réponds que ce n’est pas encore pour tout de suite. Nous avons eu notre rendez – vous avec le directeur de l’école pour son inscription. Elle n’a pas bronché. J’avais envie de lui dire que cela ne reflète absolument pas ce qu’elle est mais je n’ai rien dit.

Nous avons prévu une petite surprise pour Alice : aller voir sa copine à Rouen qu’elle n’a pas vue depuis le mois de Juin.

C’était le carnaval de notre commune, c’est la première fois que nous y allons. Alice a beaucoup aimé, elle était en tête de cortège avec sa copine d’école. Mahaut a aimé à sa façon, elle a couru partout pendant une heure et demie. Elle a vraiment couru pendant une heure et demi, je devrais peut – être l’inscrire à un marathon plutôt.

Mamia a passé quelques jours à la maison. Elle a dû sécrété beaucoup de cortisol vu l’état de stress dans lequel elle se mettait pour les filles.

J’ai pris le temps d’écrire sur le blog : ici et  avec un petit concours.

Je vous souhaite un bon Dimanche, ici, ce sera un anniversaire au Mc do.

*Lucie*

Ma semaine en mots et en images pour Madame Parle.

 

 

Ma mamie, c’est la meilleure mamie du monde [+concours]

Nos mamies sont les meilleures mamies du monde.  Alice et Mahaut ont trois mamies : ma maman, la maman de papa et la femme de mon père.

6tag_180317-132308

Elles sont donc trois fois plus gâtées, la preuve : « Moi j’aime bien aller chez Mamie Coco parce qu’elle m’achète toujours des choses ». 

Chez mamie, on peut manger plein de yaourts de au chocolat et des bonbons, on mange des pâtes et du jambon, on boit du pshit.

Chez mamie, on peut regarder plein de dessins animés et on peut se coucher tard.

Avec mamie, on va souvent se promener et elle joue avec nous. Elle fait la secrétaire du docteur pour bébés ou chiens malades, elle répond au téléphone princesse, elle change les bébés.

Avec mamie, on va au manège et on fait plein de tours.

Quand Papa et Maman disent non, Mamie dit toujours oui.

C’est vraiment génial les mamies!

 

Alors si vous aussi, vous trouvez que votre mamie est la plus géniale, je vous vous propose de gagner ce livre de Peppa Pig  » Ma mamy ».

 

concours peppa pig

 

Pour cela, répondez en commentaire à la question suivante : « Quel article préférez – vous sur ce blog? ».

Facultatif :

  • partagez le concours (+1) et laissez le lien en commentaire.
  • abonnez-vous à ma page Facebook ou mon compte Instagram (+1) et laissez votre pseudo.
  • abonnez – vous au blog (+1) puis donnez – moi le début de votre adresse en commentaire.

 

Fin du concours  le 2 Avril à minuit.

Concours ouvert à la France métropolitaine.

La leçon

« Maman, Papa, vous devez me parler correctement. Vous n’êtes pas obligés de me gronder ».

Alice, 4 ans et demi, Mars 2017.

winter headband (2)

Non, Alice n’est pas la fille de Catherine Gueguen ou de Isabelle Filliozat, c’est bien la mienne! Catherine et Isabelle sont ses marraines les fées qui se sont penchées sur son berceau à sa naissance. La première fée a fait un voeu : « tu auras une enfance heureuse ». La deuxième a fait un voeu : « Pour cela, tu éduqueras tes parents ».

Nous nous sommes regardés, interloqués, surpris par sa finesse et sa justesse. Du haut de ses cinq ans, elle nous donne une véritable leçon.

Cessez de crier, de me gronder pour rien, lâchez prise ! Vivez le moment présent, prenez votre temps. Vous ne pouvez pas me demander de ne pas crier et de parler correctement si vous vous ne le faîtes pas. Vous êtes mon exemple.

Non, je n’ai pas envie de ranger mes jouets parce qu’ils sont très bien par-terre. J’ai fait une farandole de poneys, je ne peux pas les ranger tout de suite sinon à quoi ça sert ce que j’ai fait?C’est mon monde, je joue donc je vis.

Arrêtez de me dire qu’il faut qu’on se dépêche, qu’on va être en retard, que l’heure tourne car je n’ai pas la notion du temps, cela ne signifie rien pour moi.

Alice a bien compris ce qu’on lui demande et nous signifie de faire la même chose. Je suis fière d’elle, de son discernement.

Sa marraine Catherine Gueguen a dit :

 » Ce ne sont pas les grands discours de morale qui transmettent ces valeurs à l’enfant, mais ce que sont et font les adultes ».

« L’enfant qui est la vie même nous apprend la joie, le plaisir de vivre ». 

 

téléchargement

 

 

Je vous souhaite une belle journée dans la joie et l’apaisement.

*Lucie*

 

 

 

 

This entry was posted in Humeurs.

La semaine chez Alice et Mahaut 10/52

Cette semaine,  sans soleil…

6tag_060317-202339

 

6tag_080317-154614

 

6tag_080317-204225

 

6tag_110317-103011

« Mamannnnn! », « Mamannnnnn! ».

Je me lève, et je me bouscule. De toute manière, je n’arrivais pas à dormir. Je ne suis pas en pleine forme mais je tiens plutôt bien sur mes deux jambes et en plus, je n’ai pas mal à la tête. Je me fais trois oranges pressées car j’ai très soif. Mahaut ne veut pas de son lait…comme d’habitude. Je n’ai pas envie d’insister, encore moins de râler. Alice est déjà en mode « râleuse », c’est suffisant.

Cette semaine, j’ai travaillé comme un robot, un automate…Ma tête est déjà ailleurs. Il faut que je me dépatouille dans toutes les démarches que j’ai à faire pour chercher un nouvel emploi pour l’année prochaine. J’ai reçu un mail de Pôle Emploi qui me renvoie vers une autre administration. Au moins, ils m’ont répondu rapidement.

J’ai lu un livre sans trop de saveur (Intimidation de Harlan Coben).

Mahaut se plaît dans la cour de l’école, quand nous allons chercher Alice. C’est un bon début pour l’année prochaine. Mais nous mettons beaucoup de temps pour sortir de l’école : il faut faire du toboggan, du cheval, courir partout et faire tous les jeux.

J’ai fait ma bricoleuse du Mercredi en montant la petite cuisine que j’ai reçue pour Mahaut. Je la trouve vraiment jolie. Moins jolie est l’ampoule qu’elle m’a donnée à force de visser.

Alice est revenue de la gym super contente et c’est relativement rare. Le problème d’Alice c’est la pression qu’elle se met sur les épaules et la peur d’échouer. Nous avons beau lui dire qu’elle ne peut pas réussir tout du premier coup, qu’elle est là pour apprendre, rien n’y fait. Donc, elle a bien aimé cette semaine car elle a réussi à tout faire!

Une petite Loïse est née cette semaine.

J’ai encore une énorme pensée pour ma copine.

Je vous souhaite une jolie semaine.

*Lucie*

 

Ma semaine en mots et en images pour Madame Parle.

La semaine chez Alice et Mahaut 9/52

Cette semaine, et la reprise.

6tag_010317-165130

 

6tag_010317-175113

 

6tag_040317-123017

 

6tag_040317-161028

 

6tag_260217-180859

On est retournés à l’école, au boulot ou chez Tatie.

On a eu du mal à se lever le matin. On a repris notre routine.

J’ai vu ma copine, qui ne va pas très bien en ce moment et à qui je fais de gros bisous.

On a cueilli nos premières fleurs dans le verger.

On a marché dans la gadoue et lavé nos chaussures pleines de terre.

Alice a reçu une invitation à un anniversaire Mc Do.

J’ai lu un super livre jeunesse Belle époque . 

J’ai fait quelques achats chez Action et Noz (et aussi à l’espace culturel). J’ai acheté des mugs allez savoir pourquoi (Monsieur le Mari est comment dire…sidéré?).

On a adopté un cheval!

On a pris rendez – vous avec le Directeur de l’école pour l’inscription de Mahaut en TPS.

J’ai refait du tri mais pas encore assez…

On a fait dansé les filles sur « Partenaire particulier » et Début de soirée. Bon, au début, Mahaut pleurait (elle préfère Black M).

On n’a pas beaucoup dormi ce week -end parce que j’ai voulu tester mes verres à vin tout neufs.

Je vous souhaite une belle semaine.

*Lucie*

 

Ma semaine en mots et en images pour Madame Parle.

Le soleil de Février

Le 17 Février 2017 ou la bataille contre l’hiver.

baluden

 

baluden belle ile

 

belle ile

 

belle île

 

belle ile en mer

 

belle île en mer

 

belle isle

 

belle isle en mer

Tout en haut, boudinés dans nos manteaux, nous admirions la vue. Une petite couche de brume flottait au – dessus de la mer alors que le soleil déployait ses rayons contre les falaises. Nous descendions une pente ardue sans nous douter de ce que nous allions trouver en bas. Quelques flaques de boue laissaient penser à un mauvais présage. Alors que nous franchissions la dernière marche et que Baluden se dressait fièrement devant nous, baigné de lumière, nous avons su…Nous étions en train de gagner une bataille contre l’hiver. Nous nous sommes libérés de notre attirail trop chaud : les manteaux, les chaussures, les collants, les chaussettes. Le contact de la peau sur le sable fut une étrange sensation de renouveau. Une sensation agréable de libération et de bien – être. Le sable frais de l’hiver est aussi doux que celui, brûlant de l’été. Il est accueilli avec acclamation, joie non contenue qui s’expriment dans les gestes des filles. Elles courent, elles rient, elles virevoltent, elles crient. C’est le corps entier qui respire à nouveau. L’eau froide qui s’infiltre entre les orteils ne nous fait pas peur, elle est accueillie avec délices.

Il y en a une qui s’approche un peu trop près des vagues, insouciante, trop heureuse de cet instant privilégié. Une autre court dans l’eau provoquant mille éclaboussures et mille cris de joie. Celle – ci joue à la princesse de l’eau, elle est dans son monde, parlant avec des êtres magiques qu’on ne voit pas.

Profitant pleinement du moment, on ne se lasse pas de la vue ni de la sérénité que procure cet endroit même si nous devons parfois courir vite pour rattraper la petite, attirée par l’océan. L’après – midi touche à sa fin, il commence à faire un peu plus frais et la petite tombe majestueusement dans le sable un peu trop gorgé d’eau. Il est temps de rentrer.

Nous avons bien cru que l’hiver était derrière nous. Une parenthèse, hors du temps…

 

La semaine chez Alice et Mahaut 8/52

Cette semaine et la fin des vacances …

6tag_200217-121942

 

6tag_200217-184812

 

6tag_210217-182423

 

6tag_220217-183037

 

6tag_230217-132646

6tag_230217-194057

 

6tag_240217-182527

 

6tag_250217-154700

On a fait du toboggan et on a joué dehors. On a couru dans l’herbe et joué avec des bâtons. On a mis de la terre plein nos vêtements.

On a fait des crêpes et on les a mangées avec du Nutella.

On a mis une fausse nappe sur la table, ajouté des décorations brillantes et on a fait un joli goûter. On a mangé dans des assiettes à dînette.

On a rangé les chambres. On a fait du tri. Et on a plein de choses à vendre!

On a fait un gâteau avec les chocolats de Noël qui restaient et c’était bon.

On a joué dans un nouveau parc. On a fait de la balançoire et encore du toboggan. On a couru. On est tombées (surtout Mahaut). On a pleuré pour partir.

On  est parties à Saint – Malo, ça nous a pris comme une envie de pisser. On a ramassé des coquillages, couru sur la promenade. On a marché dans les rues derrière la mer pour éviter le vent face à nous. On est rentrées du sable plein les chaussures.

On s’est fait beaucoup de câlins de soeurs. On a profité d’être ensemble malgré les disputes. Je t’aime moi non plus.

On a regardé des dessins animés et les clips préférées de Mahaut (Mon Everest de Soprano et French Kiss de Black M).

On a bien profité des vacances, vivement que ça recommence !

Bonne reprise, bonne semaine ou encore bonnes vacances…

*Lucie*

Ma semaine en mots et en images pour Madame Parle.

Les étapes de l’éducation

les-etapes-de-l-education-

 

Qui ne connaît pas encore Maria Montessori de nos jours? Qui recherche le meilleur pour son enfant va se tourner fissa vers tout ce qui est appelé « Montessori ». D’ailleurs, il y a tellement de choses maintenant qui sont d’inspiration montessorienne qu’on ne sait plus entre quoi et quoi choisir. Attention, tout comme les polos Lacoste, aux contrefaçons Montessori. D’ailleurs, pour ne pas se faire avoir, ne serait – il pas plus judicieux de lire les « vrais » livres écrits PAR Maria Montessori elle – même?

Dans ce petit livre tout riquiqui que vous lirez très rapidement, Maria Montessori présente un condensé de sa démarche.

Une première partie reprend une de ses conférences prononcée à la Sorbonne en 1936. Elle y parle d’éducation nouvelle, de développement de la personnalité de l’enfant, de paix sociale, de périodes sensibles, d’ambiance adaptée, de matériel pour raisonner…Bref, elle raconte comment, en observant tous ces enfants, elle en est arrivée à cette nouvelle éducation et comment elle est merveilleuse pour faire de nos enfants des êtres libres et paisibles. Ne voyez pas d’ironie ici, adhérant moi – même à cette démarche.

Ensuite, ce livre trace une mini biographie de Maria Montessori ainsi que les points essentiels de la pédagogie et une présentation de l’Institut Supérieur Maria Montessori.

Il est très intéressant et fort utile de se procurer ce petit ouvrage si l’on s’intéresse à la méthode Montessori et que l’on a l’esprit vierge de tout élément montessorien. Ou bien si l’on veut effectivement se rassurer sur nos connaissances en la matière et savoir si on ne s’est pas fait rouler par d’autres ouvrages pseudo – montessoriens. En lisant ce livre, vous pourrez dire « oui j’ai lu du Maria Montessori », « je connais sa démarche » et vous pourrez l’expliquer, et éventuellement vous en flatter…

Il est suffisamment simple à comprendre pour être accessible à tous mais toutefois, on peut se perdre dans certaines phrases à rallonge. Mais l’essentiel est là.

Pour autant, lire seul ce livre ne suffira pas à votre éducation nouvelle. Ce n’est qu’une petite étoile dans l’immense ciel montessorien.

Je vous souhaite une excellente lecture.

*Lucie*

Merci à Babelio et aux Editions Desclée de Brouwer. 

This entry was posted in Books.

Bohémienne

La robe d’amour Louise Misha …

louise misha

 

louise misha (2)

 

louise misha (3)

 

louise misha (4)

 

louise misha (5)

 

louise misha (6)

 

louise misha (7)

 

louise misha (8)

 

Ses chaussures ne vont pas du tout avec sa robe. D’ailleurs, ses chaussures sont sales à force d’avoir traîné dans le sable ou la terre.Son manteau non plus. On a choisi les économies et son ancien manteau devenant trop petit, elle a une grosse doudoune noire. Au moins, elle n’a pas froid.Elle n’a plus de collants blancs, ils étaient abîmés. Elle a mis un legging à la place …Elle est décoiffée, comme toujours. Elle n’aime pas se brosser les cheveux. Même si pour des cheveux longs, c’est indispensable, elle a souvent une coupe très sauvage. Bizarrement, ses cheveux sont toujours beaux quand même. Toutes les coiffures lui vont, même les non – coiffures…

Et dans tout cela, il y a cette robe. Poudrée, aux broderies blanches et dorées, quelques petites franges à la ceinture, elle est parfaite. Et elle tourne, elle tourne. C’est ça qui la rend le plus heureuse. Avec cette robe, elle peut être une danseuse. Elle peut aussi être une princesse si elle veut. Ou une bohémienne. Avec cette robe, tout est permis…sauf de la salir. Elle fait partie de ces choses précieuses dont on doit prendre grand soin. Une tâche de sauce tomate et sa vie est fichue, c’est sûr! Enfin surtout la mienne. C’est moi qui suit le plus amoureuse de cette robe…

Bonne journée,

*Lucie*

Voir aussi, de la même marque : Mahaut et Louise Misha

 

This entry was posted in Looks.

J’aimerais bien avoir une maman aussi gentille

Une maman aussi gentille que Mrs Brown, qui recueille un petit ours qu’elle nomme Paddington …

6tag_290117-172041

 

6tag_310117-133126

 

6tag_310117-133213

 

Alice aimerait avoir une maman comme elle. Une maman qui parle doucement sans jamais s’énerver. Elle aimerait avoir la maman la plus gentille du monde selon ses propres mots. Mais la nature humaine a donné très peu de ce pouvoir là aux mamans. Seuls les films peuvent encore faire croire que ces mamans existent. Existe – il, vraiment, quelqu’un qui ne s’énerve jamais? Il est plus facile de se dire que non pour ne pas sombrer dans la culpabilité.

Alice rêve. Sa maman l’appelle pour dîner, de sa voix tendre et douce. Elle lui a préparé, comme tous les soirs, son repas préféré. Peu importe que cela ne soit pas équilibré, l’important est que sa fille soit heureuse et mange ce qu’elle aime. Elle espère seulement qu’elle ne deviendra pas obèse ou anémique.

Après dîner, Alice va se brosser les dents sous les conseils de sa gentille maman. Elles en ont fait un jeu et même inventé une chanson pour que le brossage dure bien trois minutes et que les dents soient bien propres. Ensuite, sa maman si prévenante lui lit une histoire, un joli livre choisi avec soin dans sa gigantesque bibliothèque. La lecture est suffisamment lente pour que les propos soient bien assimilés, elle prend un ton différent pour chaque personnage et Alice rigole quand sa maman prend une grosse voix d’ours. Si Alice souhaite lire une autre histoire, sa maman accepte, elle est si contente que sa fille s’intéresse aux livres. Alice ne se plaint pas pour aller se coucher car sa maman la borde tranquillement et lui fait d’énormes baisers d’amour pour lui souhaiter une bonne nuit après avoir mis en route une musique pour s’endormir. Sa maman ferme doucement la porte, mais pas complètement car Alice a peur du noir. Alice réclame un autre bisou et sa maman revient l’embrasser, elle sait que sa fille a besoin de beaucoup d’amour pour s’épanouir. Alice a soif. Sa maman lui amène de l’eau, dans un verre de la Reine des neiges. Alice réclame alors un dernier baiser pour finalement réussir à s’endormir.

Le lendemain matin, sa jolie maman, déjà bien apprêtée, vient réveiller Alice en lui caressant la joue. Elles vont prendre leur petit – déjeuner, fait essentiellement de chocolat sous toutes les formes. Alice va s’habiller et choisit dans son armoire une robe rose dans sa garde – robe bien remplie. Elle met ses collants roses qui vont avec et prend un serre – tête bleu. Le départ pour l’école se fait sans encombre. Il fait beau alors elles y vont à pied, profitant du chant des oiseaux et des fleurs sur le bord de la route.

Le soir, en rentrant de l’école, Alice est souvent fatiguée. Elle râle beaucoup et parle mal parfois. Mais sa maman est là pour lui rappeler que ce n’est pas bien de parler comme cela. Sans jamais élever la voix, elle lui explique calmement comment devenir une petite fille gentille et agréable. Elle laisse sa fille crier et courir partout dans la maison car elle sait que c’est un moment de jeu et que le jeu est indispensable aux enfants. Alice demande et sa maman lui donne…même quand les règles de politesse ne sont pas respectées. Elle lui fait gentiment remarquer qu’il ne faut pas oublier de dire  » s’il te plaît » et « merci » à sa maman chérie. Quand Alice tarde à répondre à une demande de sa maman, celle – ci, sans jamais hausser le ton, lui réitère sa demande « Alice, veux – tu bien s’il te plaît mon amour, venir mettre ton pyjama? ». Alice joue, sa maman le sait, c’est important pour elle. Alors, elle répète sa question dix fois s’il le faut car après tout, ce n’est pas si grave, on a toute la soirée pour se mettre en pyjama. Et ce n’est pas grave si la préparation du repas prend du retard, on est pas à cinq minutes près. Elle attend patiemment que sa fille vienne mettre son pyjama tout en observant son salon : c’est comme si un tsunami était passé par là. Bientôt, elle demandera à Alice de ranger ses jouets. Elle lui demandera quinze fois, Alice lui répondra que « c’est trop difficile », qu’elle ne peut pas y arriver toute seule. Sa maman, qui a une patience d’ange, lui expliquera pourquoi il faut ranger, pourquoi c’est important…et après une bonne demi -heure de discussion, Alice rangera ses jouets…

La maman d’Alice n’est pas fatiguée, jamais. Et elle est si gentille…

 

 

This entry was posted in Humeurs.